Humour à l'algérienne

Publié le par Sam

L’Algérie est un pays où il y a si peu de problèmes… A tel point que l’une des préoccupations majeures de  l’un de nos ministres, notre rouquine incendiaire, Khalida, Minsitre de la culture de son état, est de règlementer le statut et l’existence des galeries d’art en Algérie.. Faut dire qu’il y en a tellement, à tous les coins de rue pratiquement… Louable intention… après tout, le statut de galerie d’art n’existe pas en Algérie, donc why not… Mais comme notre rouquine incendiaire manie l’humour algérien avec dextérité, elle a décidé dans son décret qu’un individu ne peut ouvrir une galerie d’art que s’il est diplômé des beaux-arts, belle idée, non ? Donc, si l’on extrapole le raisonnement, dorénavant, un écrivain n’aura le droit d’écrire que s’il est diplômé en littérature, un peintre ne pourra peindre que s’il est peintre – en bâtiment, et un sculpteur ne pourra sculpter que s’il est capable de prouver qu’il est titulaire d’un doctorat en sculpture… C’est y pas de l’humour, ça ?

Le problème est que dans ce contexte, un ministre de la culture ne peut être ministre de la culture que s’il est titulaire d’un diplôme culturel… Or, il s’avère que notre rouquine incendiaire, qui laisse mourir les Fogharas de Timimoun, qui laisse s’effondre le patrimoine architectural de nos villes et qui  file des baffles en public à un commis de l’état est …. Professeur de mathématiques….

Cherchez l’erreur… Un bel exemple d’humour à l’algérienne... Et comme disait Chouchou : "J'adoooooore les mathématiques...."

 

PS : il existe environ une dizaine de galeries d’art privées sur l’ensemble du territoire national algérien, et ça, c'est pas drôle du tout.

Publié dans alger-intime

Commenter cet article

dadak hassen cherif 05/12/2007 13:26

C'est une réalité en algerie,des fois on pend des lois absurdes,mais d'un autre coté ,on ne doit pas mettre des analphabetes aux postes clés et se debarasser des cadres comme vous le faites à l'A.P.C. ET puis vous vous attaquer à celle qui vous a sauvez uniquement parceque vous etiez evincé du R.C.D comme c'est le cas de MR : OUL EL HADI à TIZI OUZOU.elle a fait de vous un DIRECTEUR DE LA CULTURE.pourquoi vous avez du mal à accepter  votre éviction de la direction de la culture de béjaia, ou votre limogeage,et que vous laissez entendre que vous etes en congé special? 

Kamal 17/09/2007 15:18

J'aime beaucoup, c'est le triste paradoxe typique, no comments, et vive l'ART-ithmétique !

sam 27/07/2007 10:20

L'arithmétique des doigts de la main suffira pour compter le nombre de réalisations de notre ministère...
Quand au mariage entre mathématiques et arts, c'est vrai qu'en termes de débats culturels on en est là....
Si tel est le cas, quelque chose a dû m'échapper :)
Pour faire un parallèle avec l'article, et introduire une dose de maths, je dirais..... ZERO !

JYN 25/07/2007 13:42

Si les Maths et Arts ne font pas bon ménage, va falloir détruire tous les chefs-d'oeuvre liés à l'architecture !... du boulot en perspective pour plusieurs années ... les Tabilans semblent doués pour cette matière !
Si Maths et Arts sont incompatibles, Ministre et Sinitre font merveille : votre article fait part de "Minsitre" ! c'est nouveau, mais ça tient la route ! à proposer au ministre de l'éducation !...
(extrait :  "... Khalida, Minsitre de la culture de son état, est de règlementer..."
 

meriem 28/01/2007 20:02

Les maths et  la culture ne font pas bon ménage ensemble?
je n'y crois pas, je suis une folle des maths, et de la culture. Je n'aimais pas juste l'histoiré géo car je detestais mon prof, mais les bouquins m'ont appris plus qu'elle, et tout le reste de la culture est venu car j'en avais envie