A la braise, brochettes marinées et cuisine maison de Dalila…

Publié le par Sam

En haut de la rue Didouche, en plein centre ville d’Alger, juste au dessus du Blue Note, se cache ma cantine du midi, a la braise…. Dans une ruelle en U, un petit écriteau vous indique « A la Braise , restaurant familial »… Une petite porte de bois vitrée, une petite salle en forme de couloir, un escalier en colimaçon qui donne accès à une mezzanine, vous êtes chez Toufik, le maître des lieux, oulid Houma…. Toufik, ses petites lunettes, son sourire, bubulle, la serveuse papiche aux yeux de poisson rouge, et surtout, Dalila, la sœur de Toufik, cuisinère émérite, qui vous prépare des salades et des petis plats comme à la maison… Le rituel est le même, premier objectif, passer des coups de fil pour débaucher copains et copines pour le déjeuner, direction « a la Braise  », on entre, Toufik, Dalila, Bubulle et le jeune chouwey nous salue, on jette un regard gourmand dans la vitrine qui présente les plats du jour en criant « Dalila , ouech kayen elyoum », aubergines farçies, paté de volaille maison, salades variées, sardines beddersa en papillotes, gratin d’épinards, tourte maison à la viande ou aux courgettes, et comme tous les jours, les fameuses petites brochettes de viande marinée… même réaction, Dalila, toujours élégante, nous présente les différents plats, qu’on ponctue de Mmmmmmm, puis on passe à l’étape 2, rez de chaussée ou mezzanine, c’est selon… Moi, j’ai mon rituel, l’été c’est rez de chaussée, l’hiver c’est mezzanine, mais aujourd’hui le rez d chaussée est occupé, aucune des quatre tables n’est libre.. La clientèle, cadres du ministère, étudiants, personnes du quartier, on grimpe l’escalier en collimaçon, ou deux copines attablées cassent du sucre sur leurs collègues en avalant frites et brochettes, allez on s’installe…. Bubulle, la jolie serveuse aux yeux de poisson rouge nous rejoint, son petit carnet à la main, le choix prend bien un quart d’heure, entre mettez moi ça, plus ça, plus ça, ou non, plutôt ça, puis ça, puis on recompte pour la nième fois les brochettes, on s’emmèle les pinceaux, on recompte, sous l’œil impassible de Bubulle, qui note, rature, puis renote, puis rerature, zen attitude…Petite attente, les mousses d’aubergines arrivent, Nacéra pique dans mon assiette machinalement avec son morceau de pain, je finis par lui taper sur la main, elle sursaute… Les assiettes sur mesure arrivent, chouiya carottes, betteraves, une tourte aux épinards, puis sardines pour les uns, servies dans le papier aluminium, brochettes marinées pour les autres et frites, pas grasses, bien sèches, dommage, suis au régime, fini les frites… On arrose ça de Hamoud, moi d’eau minérale because régime, Dalila nous offre la mousse au chocolat maison, « je ne mets pas de sucre dedans », elle nous explique qu’elle fait le service aujourd’hui avec une copine et sa nièce pour aider Toufik, son petit frère qu’elle a pratiquement élevé elle-même, c’est l’heure du café, prépapré s’il vous plait dans une cafetière italienne comme à la maison, et c’est reparti, on redescend, lourds de bien être les escaliers en colimaçon, on paie à la caisse, puis on ouvre la porte, sans oublier les compliments d’usage, les yeux éperdus de reconnaissance, en criant à l’unisson « Toufik, Dalila, c’était boooooooon… »… Il fait chaud dans la rue, et on se sépare, la démarche lourde, l’estomac rempli de contentement, en se disant… A demain…..

Publié dans alger-intime

Commenter cet article

dfvqvwc 06/09/2006 21:13

ya wahed el mekrach !

Kamel 04/08/2006 18:48

"KAMEL CELUI QUI VOULAIT CORRIGER DES FAUTES D'ORTHOGRAPHE IMAGINAIRES, allah ghaleb, faut faire face à la réalité!"
Si si il y a des fautes.
Blackamour l’impératrice du «Technaf» atomique qui pète une durite linguistique.

Kamel 04/08/2006 18:44


"KAMEL CELUI QUI VOULAIT CORRIGER DES FAUTES D'ORTHOGRAPHE IMAGINAIRES, allah ghaleb, faut faire face à la réalité!"

Si si, il y a des fautes
Blackamour, la reine du "technaf" atomique qui pete une durite linguistique.  

Gérald Dupeyrot 04/08/2006 09:24

Ce blog est un régal. Pas d'autre commentaire, sinon que j'ai pas trouvé d'autre moyen pour joindre l'auteur (pas de boîte aux lettres ?), et lui dire mon inquiétude de ne plus rien avoir à lire de lui depuis fin juin ! Ou bien est-ce que j'ai mal cherché ?

blackamour 03/08/2006 15:54

"
"Les gens se donnent souvent une importance qu'ils n'ont pas, et prétendent être ce qu'ils ne sont pas.

Kamel, laisse le VRAI blogmaster de ce chef-d'oeuvre s'exprimer, au lieu d'esseyer de décortiquer et citer les commentaires des autres, c franchement pas ton boulot.

Si tu veux le faire, fais le donc sur ton blog, à supposer que t'aies assez de commentaires pour se faire. !!!!!! ???????

Pour Kamel, un raleur qui se prend pour un autre, et qui a beaucoup de temps à perdre.



Blackamour qui fait le psy de service! "

KAMEL CELUI QUI VOULAIT CORRIGER DES FAUTES D'ORTHOGRAPHE IMAGINAIRES, allah ghaleb, faut faire face à la réalité!